Vous êtes ici :

École d'été en Relations InternationalesConflits et interventions internationales

Cette École d'Été est née de la coopération entre Sciences Po Bordeaux et l’Institut des Hautes Études internationales (HEI) de l'Université Laval, (Québec). Elle se tient chaque année alternativement à Québec et à Bordeaux depuis 2012.

Il s’agit d’une formation intensive pluridisciplinaire (science politique, anthropologie, sociologie, économie, etc.) qui s’efforce d’appréhender les conflits internes et les interventions internationales auxquelles ils peuvent donner lieu dans toute leur complexité et leur diversité. La formation examinera différentes facettes des interventions étrangères dans les conflits internes. Les éléments suivants seront abordés : les fondements juridiques des interventions, le fonctionnement de la voie diplomatique, les motivations et considérations géostratégiques des interventions, le rôle et l’influence des médias, les aspects économiques des interventions, le rôle des organisations internationales et des ONG dans la conduite des opérations, l'impact des interventions sur les sociétés locales, la protection des civils et les considérations humanitaires, la reconstruction post-conflit.

Le chaos qui vient nécessitera des décideurs généralistes dotés d’une large compréhension des enjeux et soucieux de répondre aux défis planétaires par des politiques publiques adéquates. Nous proposons à la fois des présentations par des spécialistes issus de l’université, de l’entreprise, de l’appareil d’État, des organisations internationales ou des ONG, et à la fois des tables rondes plus participatives.

L’édition 2019 s'est tenue du 23 au 29 mai à Sciences Po Bordeaux et à l'université de Bordeaux.

Description du projet

Les interventions internationales désignent l’ensemble des méthodes et des outils civils et militaires utilisés par des tierces parties pour résoudre un conflit interne. Tout comme parfois les non-interventions, elles sont au cœur de nombreuses controverses comme l’ont récemment illustrées l’intervention de l’OTAN en Libye, l’intervention de la France en Côte d’Ivoire et la non-intervention des Occidentaux en Syrie. Autant elles peuvent être perçues comme étant des actes de solidarité d’une communauté internationale désormais consciente de ses responsabilités et de ses obligations de protéger des populations en danger et de rétablir la sécurité nationale et internationale, autant elles tombent sous le soupçon d’impérialisme et d’ingérence dans les affaires internes d’États souverains.

De plus, les interventions internationales remettent en cause la conception classique de la souveraineté étatique, l’un des principes fondamentaux et structurants de l’ordre juridique international et des relations internationales depuis les traités de Westphalie en 1648, au profit d’une nouvelle conception avalisée par l’Assemblée générale des Nations unies : la responsabilité de protéger. Les débats sur les interventions internationales offrent l’opportunité d’appréhender l’évolution du droit international relatif aux conflits armés non internationaux ainsi que l’évolution de la pratique de l’intervention dans les relations internationales dans un contexte à la fois d’internationalisation et d’interdépendance croissante des questions de sécurité.

Cette école d’été analysera différents enjeux relatifs au cycle des interventions internationales (prévention, intervention, résolution). Elle permettra aux participants d’acquérir une connaissance synthétique et approfondie sur les jeux et enjeux des interventions internationales, et leur fournira des outils d’analyse des conflits et des interventions.

Programme

L’école d’été est construite de manière à ce qu’après une conférence inaugurale, soient posés les cadres théorique et définitionnel des conflits et des interventions, afin que puissent ensuite être abordés tour à tour les phases pré-intervention, l’intervention - ou la non-intervention - elle-même et enfin les conséquences des conflits et des interventions.

De plus, le choix des intervenant·e·s privilégie des approches provenant du plus grand nombre de disciplines possibles (science politique, économie, droit, anthropologie) et de milieux professionnels différents (diplomatie, armée, organisations internationales et non-gouvernementales).

Chaque ½ journée (13 au total) se déroule sur une période de 3 heures, pour un total de 39 heures de formation en classe.

Consulter le programme 2019

Public visé

Cette école d'été s'adresse aux étudiants de master 1 et 2, doctorants et jeunes docteurs, mais aussi à des enseignants chercheurs confirmés ainsi qu'aux professionnels intéressés des secteurs publics et privés, aux journalistes, membres d'ONG, etc.

Candidature et frais d’inscription

Comité d’organisation

COMITÉ SCIENTIFIQUE

  • Gilles BERTRAND | Sciences Po Bordeaux
  • Julia GRIGNON | Université Laval
  • Jean-Vincent HOLEINDRE | Université de Poitiers et IRSEM
  • Jonathan PAQUIN | Université Laval
  • Anne-Marie TOURNEPICHE | université de Bordeaux

ORGANISATION

  • Caroline SAGAT | Sciences Po Bordeaux, Centre Émile Durkheim
  • Pauline CURIEN | HEI, Université Laval

Back to Top