Vous êtes ici :

Ethnographie politique

Descriptif

Cet enseignement présente des manières d’aborder le politique à partir de méthodes ethnographiques. L’objectif est de saisir le politique « par le bas » (Thompson) ou « au ras du sol » (Revel). Cette démarche connaît une vitalité internationale certaine depuis une vingtaine d’années. Il s’agira dans un premier temps d’en définir les contours, les méthodes et les modes de raisonnement spécifiques. Dans un deuxième temps, différentes traditions de sciences sociales seront mobilisées pour comprendre la spécificité de cette sensibilité de recherche : l’histoire (la microhistoire, l’histoire de la vie quotidienne, l’histoire « par le bas »), la science politique (en mettant l’accent sur les travaux portant sur le rapport ordinaire au politique – « everyday politics »), la sociologie (en particulier, dans le cas français, l’importance de recherches issues de la sociologie des classes populaires), l’anthropologie (en étudiant notamment des textes de James Scott sur les « armes des faibles » et les « arts de la résistance »).

Pré-requis souhaités

Formation générale en sciences sociales ; pas de pré-requis spécifiques.

Bibliographie indicative

  • Collovald A. & Sawicki F., Le populaire et le politique. Quelques pistes de recherche en guise d’introduction, Politix, n°13, p. 7-20, 1991.
  • Oeser A., Introduction. Penser les rapports de domination avec Alf Lüdtke, Sociétés contemporaines, n°99-100, p. 5-16, 2015.
  • Schatz E., Ethnographic Immersion and the Study of Politics, in Edward Schatz (ed.), Political Ethnography. What Immersion Contributes to the Study of Power, The University of Chicago Press, p. 1-22, 2009.
  • Scott J., La domination et les arts de la résistance. Fragments du discours subalterne, Paris, Éditions Amsterdam, 2008.
  • Schwartz O., L’empirisme irréductible. La fin de l’empirisme ?, postface à Niels Anderson, Le Hobo, Paris, Nathan, p. 265-305, 1993.

Formule pédagogique

Le cours est organisé en six séances de trois heures chacune. Durant la première heure, un texte, travaillé par les étudiants au préalable sur leur temps personnel, est discuté collectivement. Les textes choisis sont fondés sur des enquêtes empiriques et permettent de réfléchir aux modalités concrètes de mise en œuvre de l’ethnographie politique. Durant les deux autres heures, un cours théorique plus général est proposé. Il est composé de six chapitres : La démarche ethnographique ; L’ethnographie politique : premières délimitations ; Ethnographie politique et science politique ; Ethnographie politique et sociologie ; Ethnographie politique et histoire ; Ethnographie politique et anthropologie ; Terrains internationaux.

En bref

Année 5 | Cinquième année

Langue d'enseignementFrançais

Nombre d'heures 18.0

Mode de validationContrôle continu

Enseignement obligatoire

Contact(s)

Enseignant(s)
Hervouet Ronan

Back to Top