Vous êtes ici :

#1 Table rondeDémocratiser les Sciences Po : dispositifs, résultats et perspectives

TABLE RONDE | Mercredi 7 novembre, 9h.

Elle sera présidée et animée par Vincent TIBERJ, délégué Recherche de Sciences Po Bordeaux avec les représentants des dispositifs d’égalité des chances des dix Sciences Po de France. Seront présent·e·s : Annabelle ALLOUCH (Université de Picardie Jules Verne, OSC), Noël EYRIGNOUX (Sciences Po Bordeaux, programme JPP-JV), Hakim HALLOUCH (Sciences Po, programme CEP), Aurélien LIGNEREUX (Sciences Po Grenoble, programme POS), Marco OBERTI (Sciences Po, OSC) et Paul VINACHES (Sciences Po Toulouse, responsable du PEI du réseau des IEP du concours commun).

Au tournant des années 2000, suivant notamment l’impulsion de Richard Descoings, alors directeur de Science Po Paris, les Instituts d’Études Politiques vont s’emparer de l’enjeu de la reproduction des élites. Dans un système éducatif de plus en plus sélectif, il s’est agi de trouver des moyens d’ouvrir ces institutions d’excellence à des publics plus larges et porteurs de la diversité sociale, territoriale et des origines de la société française. L’objectif était à la fois de donner une chance à des candidats « pas comme les autres », mais aussi de transformer les communautés des IEP. Ainsi, le dispositif « Je le Peux Parce que Je le Veux » (JPP-JV) mis en place par Sciences Po Bordeaux fête cette année ses 12 ans d’existence. Il concerne désormais 43 lycées dans toute la Nouvelle-Aquitaine et 326 candidats « JPP-JV » se sont présentés aux épreuves d’entrée en 2017. 

Cette table ronde est l’occasion de faire un bilan des différents dispositifs de démocratisation des Sciences Po et de réfléchir ensemble à leurs évolutions possibles. 

La table-ronde sera organisée en trois temps. Dans un premier temps, chacun des représentants des Instituts fera un point sur le dispositif dont il est porteur. Il s’agira de rendre compte de ses origines et de ses objectifs, d’exposer les modalités de soutien et de sélection qui ont été mises en place. On s’interrogera sur les résultats tant du point de la carrière étudiante et professionnelle des bénéficiaires de nos dispositifs, que des effets et des transformations de nos établissements. Il s’agira enfin de dresser les perspectives d’avenir de ces dispositifs. Dans un second temps, Annabelle Allouch et Marco Oberti seront invités à présenter le bilan de leurs travaux sur les inégalités sociales dans l’univers scolaire et universitaire et à réagir aux présentations des représentants des IEP.  Dans un troisième temps, nous engagerons un débat avec les participant·e·s et avec la salle sur les enjeux de la démocratisation. Il s’agira notamment d’échanger sur les publics que nos établissements souhaitent toucher et les modalités pour les atteindre, de réfléchir aux enjeux des « secondes chances » ou encore à l’impact qu’ont eu ces dispositifs sur les lycées et la composition sociale de leurs élèves.

Sciences Po Bordeaux | Amphi Simone Veil.

Back to Top