Vous êtes ici :

Foucher Vincent

Chargé de recherche CNRS

Service : Recherche - LAM

Téléphone : +33 (0)5 56 844 282

Mobile : +33 (0)6 64 27 12 31

Adresse :Sciences Po Bordeaux
11 allée Ausone | Domaine universitaire
F-33607 Pessac cedex

Site web : http://www.lam.sciencespobordeaux.fr/fr/page/chercheurs-enseignants-chercheurs

Activités administratives

  • Rédacteur en chef, Afrique contemporaine
  • Responsable scientifique e-LAM (collection de textes électroniques du LAM)

Activités de recherche

Mots-clé : Senegal, Guinée-Bissau, Gambie, Guinée, Boko Haram, identités, conflits armés, violence politique, élections, séparatisme, djihadisme, Islam politique

Publications

  • « On the Matter (and Materiality) of the Nation: Interpreting Casamance’s Unresolved Separatist Struggle » (Foucher Vincent - 2011)

    Studies in Ethnicity and Nationalism, vol. 11, no. 1. Sur la trajectoire du séparatisme casamançais, où l'on voit l'État.

  • Les aventures ambiguës du pouvoir traditionnel dans l’Afrique contemporaine (Foucher Vincent - Etienne Smith, 2011)

    Revue internationale et stratégique, no. 81. Un texte de synthèse sur la trajectoire des pouvoirs dits traditionnels dans l'Afrique d'aujourd'hui

  • La tragédie du roi Abdoulaye ? Néomodernisme et Renaissance africaine dans le Sénégal contemporain (Foucher Vincent - Ferdinand De Jong, 2010)

    Politique Africaine, no. 118. Statuaire, politique et récit du développement dans le Sénégal des années 2000.

  • Difficiles successions en Afrique subsaharienne : persistance et reconstruction du pouvoir personnel (Foucher Vincent - 2009)

    Pouvoirs, no. 129. Une réflexion sur les difficiles démocratisations dans l'Afrique subsaharienne contemporaine.

  • La réforme du secteur de la sécurité en Guinée-Bissau : une occasion à saisir (Foucher Vincent - 2015)

    Briefing Afrique N°109, Dakar/Bruxelles, International Crisis Group, 19 mars 2015. Pour l'ONG International Crisis Group, un rapport sur la trajectoire de l'armée bissau-guinéenne et les tentatives pour la réformer.

Back to Top