Vous êtes ici :

L'actu RechercheColloque INterDISCIPLINariTÉ

Le colloque INterDISCIPLINariTÉ se tiendra du 27 au 29 juin 2017, à l’université de Bordeaux salle Denucé, Campus Victoire.

Coorganisé par le Centre Émile Durkheim (UMR 5116, CNRS, Sciences Po Bordeaux, université de Bordeaux) et le laboratoire Sciences, Philosophie, Humanités (EA 4574, université de Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne), ce colloque vise à interroger à la fois la pratique, l’organisation et la théorie de l’interdisciplinarité en rassemblant des chercheuses et chercheurs d’horizons divers.

Consulter le programme

"Les tentatives de penser l’interdisciplinarité, de la pratiquer et de la promouvoir ne manquent pas au vu de la littérature abondante sur le sujet et de la multiplication des appels d’offres la mentionnant comme critère déterminant d’évaluation des projets. Cette prolifération tend à ériger un terme (une pratique ? un objectif ? un idéal ?) au rang d’évidence, au point que ses utilisateurs ne cherchent plus à la questionner. Pourtant, l’interdisciplinarité recouvre des définitions, des pratiques, des relations et des rapports de force extrêmement différents en fonction des acteurs et des points de vue. Ainsi, et pour caricaturer quelque peu, les sciences sociales répèteront à l’envi qu’elles sont placées dans une relation de servitude à l’égard des sciences du vivant, qu’elles sont instrumentalisées a posteriori pour résoudre des problèmes qui auraient dû être identifiés et analysés en amont. Les sciences de la vie et de la nature argueront quant à elles du manque de « scientificité » des sciences humaines, de l’inadaptation de leurs méthodes et de leurs outils. Des analyses scientométriques charitables montreront, co-citations à l’appui, que l’interdisciplinarité existe dans la littérature scientifique, qu’elle se situe aux environs de 20% (mais de 20% de quoi exactement ?), quand des philosophes et des anthropologues seront intégrés à des laboratoires de sciences du vivant et lorsque des centres de recherches fonderont leur action sur une pratique institutionnalisée de l’interdisciplinarité. L’interdisciplinarité sera tantôt vantée pour ses capacités à réduire les angles morts propres aux approches disciplinaires (theory-driven), ou décriée pour sa superficialité ou son manque de rigueur.

Quoi qu’il en soit, l’interdisciplinarité ne laisse pas indifférent, et pose de réels problèmes pratiques à l’ensemble de la communauté des chercheurs. Ce colloque a donc pour objectif de réunir des chercheurs de différentes disciplines afin de proposer une réflexion multidimensionnelle sur la question de l’interdisciplinarité."

Back to Top